2. Freiner ou Ralentir, Ralentir ou Freiner, chacun sa méthode

L'une des premières "guerres" de fr.rec.sport.roller a été :

quelle est la méthode la plus efficace pour freiner, le slide ou le tampon.

Il en est ressorti finalement que :

Donc, dans un soucis d'universalité, cette FAQ décrira les différents moyens de freiner déjà mentionnés sur frsr.

Si vous ne comprenez pas les petits dessins, vous pourrez trouvez dans la Section 7 des liens vers des explications détaillés, claires et avec des vidéos ou des photos ce que j'explique de façon brève ici.

2.1. Où puis-je apprendre à faire tout ça ?

Avant d'apprendre, il faut trouver apprendre

Il existe de nombreux lieux dans toutes les villes pour apprendre à patiner et à freiner.

Les parkings de supermarchés en province et le dimanche sont souvent des endroits de choix.

À Paris, je vous conseille d'aller trainer vos guêtres du côté de :

Mais surtout, SURTOUT, ne vous entrainez pas à freiner dans la rue. Attendez de savoir vous débrouiller un peu avant de vous faire des ballades.

2.2. Avec le tampon

Au début, il faut:

  1. écarter un peu les pieds de 30-40cm (après on ne le fait plus), ça donne plus de stabilité

  2. bien plier les genoux

  3. porter son poids sur le pied gauche et avancer le pied droit. Veiller à déplier uniquement le genou droit. À ce stade, et vu par un observateur sur le coté, les mollets doivent former un triangle avec le sol.

  4. les roues avant (du pied droit) décollent du sol. On vérifie qu'on maîtrise encore la trajectoire.

  5. le frein vient au contact du sol. Inutile de trop forcer avec les muscles de la cheville: la rigidité de la tige de la chaussure fait le boulot.

Cela est valable pour ceux qui ont le frein au pied droit ce qui semble le plus courant, mais certains individus, voulant se démarquer de la plèbe le préfèrent au pieds gauche, il leur suffit d'inverser les pieds gauche et droit dans les explications.

ATTENTION, si vous avez des freins ABT, la méthode ne marchera pas. Écoutons F.Hardy :

Il se peut que tes patins soient de marque RollerBlade, avec des freins ABT. Il y a des gens qui considèrent que c'est de la daube (souvent les mêmes qui te conseilleront le slaïde, d'ailleurs), c'est une question de goût. En tous cas, une chose est certaine, c'est que si tu as ce genre de freins, il faut s'en servir con-ve-na-ble-ment. Je veux dire par là, que avec les ABT, la technique couramment décrite ne fonctionne pas. Avec ABT, il faut descendre le centre de gravité, ça c'est pareil, avancer le pied avec le frein, on est toujours d'accord, mais SANS LEVER LES ORTEILS! Parce que, contraitrement aux autres, avec lesquels plus tu montes les orteils, plus le frein est appliqué fort sur la surface, avec les ABT c'est exactement le contraire: plus tu lêves les orteils, plus le frein s'éloigne de la surface! Dans une certaine limite, du moins. Pourquoi? Parce que dans le système ABT, ce n'est pas le pied qui applique le frein sur la surface, mais le MOLLET! Plus ton mollet est tendu, plus l'angle qu'il forme avec le sol se referme, et plus le tampon s'abaisse. Je te garantis que le frein ABT, bien maîtrisé, te stoppe 65kg d'une manière nette et précise, en faisant fumer la route derrière toi! L'autre avantage étant qu'on peut le rêgler au fur et à mesure de l'usure du tampon.

Il faut s'entraîner dans une très légère descente, en ligne droite.

2.3. freinage en T

Dans les sections suivantes, des croquis sont utilisés, ceux-ci, ainsi que les explications allant autour, sont très fortement inspirés d'un post de Emmanuel Ruellan (Traduction : honteusement pompés).

J'espère que les débutants vont trouver les schémas suivants suffisamment clairs. Commentaires et critiques bienvenus.

Pour des problèmes de clarté, les conventions suivantes sont uilisées :

À noter: j'ai mis la lettre du cote intérieur du pied. On peut en déduire où est l'avant et où est l'arrière. Cette convention va se révéler, je pense, utile pour lire les schémas qui vont suivre.

le freinage en T :
                     ^   e
                        |g
                         d/
      
    

Quelques conseils pour ceux qui apprennent à freiner en T :

Faire rouler un peu le pied qui traine sur le sol plutot que de le placer perpendiculairement à la trajectoire. D'une part il devient plus facile pour contrôler la pression et sa direction, d'autre part, les roues s'usent moins. C'est la raison pour laquelle, sur le schéma, j'ai representé ce pied par un / et pas par un _. Dans la réalité, la bonne orientation se trouve en fait entre le / et l'_.

En voulant freiner en T, les débutants sont souvent emportés dans un virage un virage du côté du pied qui traine ( celui-ci jouant le rôle d'une ancre). Tourner légèrement les épaules de l'autre dans l'autre sens permet de contrer cette tendance.

Pour doser le poids que l'on met sur le patin qui traine, il est utile de savoir rouler sur un pied.

2.4. Les virages

Alternez des petits virages serrés en S.

Un petit conseil si vous n'arrivez pas à tourner :

Tourner en patin se fait avec les épaules (si si, vous verrez). Et pour vous forcez à tourner les épaules, il y a un truc infaillible : quand vous voulez tourner à gauche, posez votre main droite sur l'extérieur de votre genou gauche, et vice-versa.

2.5. Le slide

Le terme "slide" désigne 2 choses. D'une part les glissades que des jeunes zazous en manque de sensations fortes exécutent sur le mobilier urbain avec cette morgue dévolue à la jeunesse et au grand désespoir des agents chargés de l'entretien du sus-dit mobilier. Et d'autre part, les méthodes de freinage consistant à faire glisser un des patins voire les deux sur le sol.

C'est bien évidemment à ce deuxième sens que nous allons maintenant nous intéresser (vous vous voyez chercher désespérement une rampe d'escalier pour vous arrêter vous ?)

Le tampon de frein peut s'avérer très gênant pour slider s'il accroche sur le bitume donc faites attention où encore mieux, enlevez le quand vous vous entrainez à slider.

2.5.1. Le slide classique

  1. avant le slide

                    ^         e
                            |g d|
          
          
  2. déclencher le slide

                    ^     e
    
                            gd\
                            _       pied gauche en train de se retourner
          
          
  3. slider. position à conserver jusqu'a l'arrêt complet
           
                    ^
                        e   _
                            d       jambe droite tendue a fond
                           g|       jambe gauche fléchie
           
           

Une méthode pour apprendre à déclencher ce slide est de commencer comme pour un freinage avec tampon, à savoir en vous appuyant sur votre jambe d'appui un peu pliée et en mettant l'autre jambe bien en avant juste posée sur la roue arrière.

Une fois que vous vous sentez stable dans cette position, décalez la jambe qui se trouve devant vers l'extérieur. Vous allez tourner autour.

À partir de là, il ne reste pus qu'à pousser un coup franc avec le bassin sur la jambe posée à plat et le slide viendra tout seul.

2.5.2. Le power-slide

plus dur que le slide classique, cela consiste à freiner de la façon suivante :

tu roules les pieds paralleles, pis d'un même mouvement, tu te retournes, tu mets le pied qui va dans le sens de la marche (i.e. le pied arrière) perpendiculaire à la trajectoire, tu mets l'autre pieds bien dans la trajectoire, tu tends la jambe du pied perpendiculaire et tu plies le genoux de l'autre jambe, et normalement, là tu t'arretes tout seul. La position finale, c'est celle d'une fente en escrime, mais tu roules à l'envers ! Si tu es débutant, pas de problème pour pratiquer ça, certains sur ce forum sont prêts à te l'apprendre en 15 jours :-) (désolé, j'ai pas pu m'en empêcher !)

2.6. Le chasse-neige

le chasse neige est relativement difficile à maîtriser pour freiner violement, mais il est tout à fait adapté et facile à réaliser quand vous ne voulez pas prendre de vitesse dans une descente. En conclusion, l'essayer, c'est l'adopter.

                ^          e
                        /g   d\
    
    

les trucs en plus :

2.7. le tour sur soi, une bonne idée ?

Le tour sur soi est souvent la première méthode employée par le débutant. Elle consiste à mettre les pieds en "canard" et à tourner autour d'un point imaginaire situé à 1 ou 2 mètres du centre des pieds.

Alors, bonne ou mauvaise idée ? Comme l'a très justement fait remarquer quelqu'un sur le forum, c'est une façon amusante de s'arrêter à petite vitesse. Mais j'ai tendance à penser que c'est globalement une mauvaise idée parce que à grande vitesse :

C'est dangereux - quand on fait le cercle dont il est question, on tourne de façon assez sèche et la force centrifuge (celle qui tient l'eau collée au fond d'un seau que l'on fait tourner) aura tendance à vous entrainer à l'horizontale et à vous faire tomber. Les deux plus belles chutes que j'ai vues comme ça se sont soldées par une dent cassée et un menton en vrac.

C'est assez inefficace - il faut, pour pouvoir tourner sur soi comme ça, une grande surface bien dégagée sur laquelle on peut rarement compter en cas de problème. Sans cette grande surface, c'est soit le piéton, soit le mur : choisis ton camp camarade.

Vous aurez donc compris que je n'aime pas cette méthode et que je conseille à tout le monde (et entre autre aux ami(e)s à qui j'apprends) de ne pas la faire.

2.8. La méthode de CivI

Puisqu'on en est aux échanges de trucs. Comment apprendre à un patineur plus tout débutant (4/5 jours de patin) à slider (inesthétiquement mais patiner est un art qui se travaille :) en 31 minutes !

Pendant 30 minutes, perdez votre patience à lui montrer 60 fois, insistez pour qu'il se penche. Répétez 90 fois qu'il doit avoir plus de vitesse. Donnez lui des coups dans l'épaule pour qu'il les tourne. Menacez de l'abandonner sur place.

A la 31ème minute,il sera toujours aussi nul qu'au départ en pratique mais ses muscles meurtris auront retenu quelque chose. Il faut alors être 2. Chacun lui tient solidement le bras au coude et au poignet. On patine alors de conserve pendant que le cobaye crie que ça va trop vite. Puis on le lache à 10 mètres d'un mur. Le résultat est immédiat et prouvé par l'expérience. Il vous en voudra peut-être mais plus tard il comprendra que c'est pour son bien. Quand il réalisera qu'il a fait son premier slide comme un chef.

S'il s'écrase contre le mur, allez en chercher un autre. Il ne faut pas rester sur un échec.

2.9. faire un slide en quad, c'est possible ?

Ca passe en effet, à 2-3 différences près. D'abord la position n'est pas exactement la même, puisque l'un des intérêts du quad est de pouvoir freiner 10 fois plus fort vu la surface de contact (en forcant tu peux t'arrêter sur moins de 30 cm à 30 km/h (NDLR : je demande à voir) [note de Sophie_cl pour tonton Chuche : c'est tout vu, Christophe le DIEU du quouade le fait tout le temps], mais ça demande un peu d'entraînement)., mais ça demande un peu d'entrainement). Donc il faut garder le pied à plat tout en se baissant, et tordre (un peu !) la cheville. Sinon la technique est en gros la même...et quand ça passe c'est encore plus efficace qu'en in line : c'est plus un slide, c'est un arrêt immédiat !!

2.10. Le freinage spécial quad

En quad, le tampon n'est pas placé sur l'arrière d'un des patins mais sur l'avant des deux patins. Cette disposition permet de freiner de manière infiniment plus efficace avec les tampons de quad qu'avec le tampon des patins en ligne.

La technique est par contre tout à fait différente de ce que l'on peut voir en patin en ligne :

Cette méthode est très efficace même si elle est plus dure à maitriser que le tampon des in-lines.

Notes

[1]

avis que partage totalement l'auteur de la dite FAQ et qui est donc celui qu'il faut suivre ;-)