4. Le matériel et son entretien

4.1. Les roues

4.1.1. Les caractéristiques

Les roues ont 4 caractéristiques importantes, la dureté, la taille, le profil et le moyeu :

  • La "dureté" des roues est exprimée en duromêtre dont le symbole est "A". Plus la mesure est élevée et plus la roue est dure, du coup, elle résiste mieux à l'usure mais glisse plus et absorbe moins les chocs. Vous pourrez trouver des roues allant de 76A à 95A. En gros, les roues de 76A à 82A sont utilisées en fitness/courses, de 82A à 84A en hockey et au dessus en street/rampe.

  • les roues vont de 43mm à 80mm. Plus elles sont grandes et plus on va vite, mais moins on est maniable et plus dure est l'accélération. En street ou en rampe, les roues seront généralement petites (< 65mm), en hockey, de taille moyenne (72 à 76mm) pour permettre à la fois une bonne vitesse de pointe sans gêner l'accélération et la maniabilité, et en course, la plus grande possible.

  • Le profil c'est la forme qu'on voit quand on regarde la roue suivant son rayon. Ce profil peut être large ou étroit.

    Large, il donne une meilleure stabilité et une plus grande accroche dans les virages mais il va moins vite (parfait pour le street). Étroit, il est moins stable mais oppose moins de résistance au roulement et permet donc d'aller plus vite.

  • Le moyeu c'est tout ce qui n'est pas en polyuréthane. Il maintient le contact entre la partie au contact du sol et le roulement ; en gros, il a le même rôle que les rayons/bâtons sur une roue de vélo. Les roues peuvent avoir un moyeu ouvert (les parties en plastique trouées sur les patins de vitesse), un moyeu fermé voire pas de moyeu du tout (les petites roues de street).

4.1.2. L'entretien

Les roues ont une fâcheuse tendance à s'user (et en plus de façon totalement asymétrique) dès qu'on roule avec.

Pour éviter cela, le seul moyen est de les entretenir, à savoir,

  • les tourner : mettre la face extérieure de la roue à l'intérieur

  • les décaler : mettre la roue de devant en deuxième position, la deuxième roue en troisième position, la troisième roue...

Le but de ces 2 manoeuvres est de garder des roues symétriques et à peu près de la même forme entre elles, donc il faut le faire régulièrement et si possible dès (voire avant) de remarquer une usure irrégulière.

4.2. Les roulements

4.2.1. La classification des roulements

[ Si quelqu'un veut faire un petit topo plus complet sur les roulements (signification de 608ZZ...), je l'inclus sans problème ]

La norme ABEC (Annular Bearing Engineer Council) concerne uniquement les côtes de tolérance de fabrication. Un roulement ABEC 1 acceptant un jeu plus important qu'un roulement ABEC 3 par exemple. Toutefois la norme ABEC ne précise pas la qualité des matériaux utilisés. Par conséquent un roulement ABEC 7 d'origine chinoise par exemple peut être de très mauvaise qualité et s'user très rapidement. Il existe une norme iso qui précise elle la qualité de fabrication (si quelqu'un a plus de précision, je suis preneur).

Il semble donc préférable de choisir un roulement de marque ; type SKF, INA etc... qui offre en général une bonne longévité sous réserve d'une utilisation hors pluie.

4.2.2. Que choisir ?

Deux choses entre en ligne de compte : le prix et l'utilisation.

Comme tout se paye dans ce bas monde, plus un roulement est dit précis, plus il est fragile. Un roulement ABEC 7 s'abime beaucoup plus vite, coûte plus cher qu'un ABEC 3 mais est censé rouler plus vite (pour savoir ce que je pense à ce sujet, voir ABEC=HYPE?).

Les roulements étant fait pour supporter un effort axial (de la périphérie du roulement vers le centre) et non latéral, il est tout à fait déraisonnable de prendre des roulements ABEC 7 (donc plus fragile) pour faire du street ou des dérapages violents (hockey, frime...). Des roulements ABEC3 semblent tout à fait suffisants.

Par contre, pour faire des grandes randos sur des patins 5 roues, les ABEC 5 (voire 7 mais bon...) peuvent être un bon choix.

4.2.3. l'entretien

Les roulements sont des pièces mobiles constituées de bagues en métal et petites billes roulant dans ce qu'on appelle le chemin de roulement. Ils permettent à la roue de tourner librement autour de son axe.

Comme on peut le voir, les roulements sont des pièces très sollicitées et par là-même demandant un minimum d'entretien. Les roulements étant fabriqués en métal, on devine aisément qu'il est tout à fait déraisonnable de rouler par temps de pluie ou dans des flaques d'eau (même si c'est très rigolo).

4.2.3.1. ouvrir les roulements

Ouvrir vos roulements peut prendre du temps, alors ne le faites pas juste avant de partir en rando...

Si vous avez des roulements fermés, pour les ouvrir trois cas possibles :

  • roulement avec flasque plastique il est possible de démonter ces flasques avec une aiguille le risque étant d'abimer le plastique et de ne plus pouvoir le remettre en place

  • roulement avec flasque metallique sertie (patin bas de gamme) le démontage n'est pas possible. il est eventuellement possible d'arracher cette flasque que d'un côté avec les risques que cela comporte, le côté sans flasque devra etre mis du côté de l'entretoise.

  • roulement avec flasque et circlips (bague en métal tenant la flasque en place) c'est le cas le plus courant. Il faut enlever le circlips, placé entre le flasque et la bague extérieure du roulement. Une aiguille permet de faire sortir celui ci en crochetant a l'endroit ou le circlips n'est pas complet. choisir le côté du circlips permettant le mieux le crochetage.

4.2.3.2. les nettoyer et les graisser

Nettoyage au pétrole (par exemple kerdane desaromatiser pour l'odeur) 1 à 2 bains en fonction du résultat recherché.

Lubrification liquide pour la performance, graisse pour la protection des roulements, et remontage

Attention un roulement entretenu a effectivement de meilleures performances en terme de vitesse mais devient beaucoup plus fragile et demande donc un entretien constant par la suite.

Avec un lubrifiant fluide il est necessaire de le faire toutes les 10 sorties environ.

Je ne conseille l'entretien des roulements qu'aux personnes recherchant la performance en terme de vitesse. L'entretien des roulements prend environ 2 heures avec l'habitude.

De la graisse placée sur l'extérieur des roulements permet de diminuer les risques d'oxydation, mais les roulements paraissent sales.

Il faut éviter d'essuyer les roulements avec un chiffon quand on ne fait pas un entretien complet car cette action fait rentrer les poussières dans le roulement.

Des explications plus complètes mais en anglais peuvent être trouvées sur skatefaq

4.2.3.3. Les trucs et astuces divers

Pierre nous propose aussi la méthode ultra simple et à l'efficacité testée et prouvée par beaucoup, c'est à dire l'utilisation du WD40 à 40 francs la grosse bombe, dans tous les rayons "bricolage". L'avantage du WD40, c'est qu'il n'y a pas besoin de faire faire trempette aux roulements (projection directe sans rien démonter) et que le produit se suffit à lui même : il nettoie, lubrifie et fait briller tout dans la maison :-). Plus besoin de 36000 produits (on peut se passer du White Spirit, par exemple).

L'inconvénient est qu'il est salissant (traces crades sur les roues en roulant) et qu'il faut en mettre souvent. Par contre l'effet sur la vitesse est époustouflant... Pour un nettoyage ultra violent en cas de blocage sévère, ou un bon coup de trichlo ou un bon coup de "Dégraissant mécanique puissant" de chez Ront. De toute façon pour éviter le blocage qui tue, y'a pas 36 moyens : il faut lubrifier souvent...

Un spécialiste du roulement (industrie) m'avait expliqué un jour que le fait de les démonter à la main était assez mauvais pour eux. Tout est monté avec précision par des machines outils et le fait d'y aller au tournevis ou au cutter risque de les endommager ou de les fausser. Pour ma part, je n'ai pas à me plaindre de suivre ce conseil... Avec du dégrippant, il suffit de faire tourner les roulements le plus vite possible jusqu'à ce qu'ils tournent parfaitement et ça ne pose aucun problème...

Un dernier truc pour user moins les roulements, ayez au moins deux jeux de roues montés avec roulements (vous pouvez ainsi laissez agir le dégrippant pendant que vous roulez avec l'autre jeu). Si vous les échangez régulièrement, ils s'useront moins vite. Ca, c'est un truc pour les gros mordus qui roulent vraiment très souvent...

C'est cher à l'achat (deux fois plus), mais économique au bout du compte...